top of page
Rechercher
  • Estelle Borgeat

Emma Argenziano – Apprentie automaticienne au CPNV 

Emma Argenziano – Apprentie automaticienne au CPNV 


Emma avait besoin de suivre une formation dans laquelle elle faisait quelque chose de concret. S’imaginer attendre sur les bancs d’un gymnase ne la motivait pas.

C’est ainsi qu’elle a découvert le métier d’automaticienne et la formation au CPNV lui permet de passer trois jours en ateliers pratiques et deux jours en théorie. De plus, elle a choisi de faire la maturité intégrée.


Qu’est-ce qu’un apprentissage d’automaticienne exactement ?


On y apprend :


  • Les principes de base des systèmes automatisés, y compris les capteurs, les actionneurs, les contrôleurs programmables (PLC), les systèmes de supervision et les interfaces homme-machine (HMI).

  • La programmation des automates programmables industriels (API) à l'aide de langages de programmation standardisés tels que Contact, Grafcet ou Logigramme.

  • Les techniques d'installation, de configuration et de maintenance des équipements automatisés, y compris les capteurs, les actionneurs et les systèmes de contrôle.

  • Le diagnostic et la résolution des pannes dans les systèmes automatisés, en utilisant des outils de diagnostic et des techniques de dépannage.

  • La participation à des projets visant à concevoir et à mettre en œuvre des solutions automatisées pour des applications industrielles spécifiques, en collaboration avec des ingénieurs et des techniciens expérimentés.

  • Les normes de sécurité et les meilleures pratiques pour assurer la sécurité des opérations dans les environnements automatisés, y compris la protection contre les risques liés aux machines et aux équipements.


Emma, comment vis-tu le fait d’être une femme dans un monde masculin ?


Ça n’a pas été facile au début de m’intégrer, ça m’a pris deux bonnes années. Cependant, ça a développé mon autonomie. Je ne voulais pas demander de l’aide et passer pour la petite fille qui ne sait pas se débrouiller. Alors j’ai beaucoup travaillé, jusqu’à faire mes preuves. J’ai aussi appris à passer au-dessus des remarques en me rappelant que je faisais les choses pour moi et que malgré les commentaires, je sais ce que je vaux.


Surtout quand je réalise que j’ai décroché le stage chez Nestlé que je voulais, sur lequel nous étions plusieurs candidats.


Quels seraient tes conseils pour ces jeunes filles ?


  • Ne pas se laisser atteindre par les commentaires des autres

  • Oser être soi


C’est quoi la suite pour toi ?


J’aimerais rejoindre l’armée comme conductrice de chien et si cette option ne fonctionne pas, j’aurais la possibilité de travailler comme monteuse externe.


15 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page