top of page
Rechercher
  • sylvievilla

Ørsted, un modèle pour la Suisse

Notre périple avec le groupe LYVAtour 2023 s'est continué par une visite fascinante au siège d'Ørsted à Gentofte, au Danemark. L'accueil qui nous a été réservé était exceptionnel, avec une organisation minutieuse et un programme complet axé sur des questions qui nous préoccupent comme :


Comment accroître la représentativité des femmes au sein de leur entreprise ?

La matinée a été rythmée par l’intervention de trois membres de l’entreprise, Sten Stoltze, Senior Vice President Engineering, Lara Jawinat, Engineering Director et Torben Kenneth Hansen, Senior Lead Specialist.





Un peu de contexte :


Avant d'entrer dans le vif du sujet, il est important de poser un peu de contexte. Ørsted, autrefois largement dépendante des énergies fossiles (85 % en 2009), a réussi à inverser cette tendance pour devenir le leader mondial de l'énergie éolienne offshore.


Leur vision est résolument axée sur un monde alimenté par des énergies vertes. Ørsted développe, construit et exploite des parcs éoliens offshore et terrestres, des parcs solaires, des installations de stockage d'énergie, des installations d'hydrogène renouvelable, des combustibles verts et des centrales de bioénergie. La société est également reconnue pour son engagement envers le climat et a été la première entreprise énergétique à obtenir la validation de son objectif scientifique de zéro émission nette par l'initiative Science Based Targets (SBTi). Basée au Danemark, Ørsted emploie environ 8 000 personnes et est cotée sur le Nasdaq Copenhagen (Orsted), avec un chiffre d'affaires en 2022 s'élevant à 132,3 milliards de DKK (17,8 milliards d'EUR).


Des défis similaires :


Ørsted est confrontée à des défis similaires à ceux auxquels sont confrontées les entreprises suisses : la transition écologique et la pénurie de main-d'œuvre.


L'un des avantages du Danemark, tout comme la Suisse, est l'absence de contraintes excessives dans la gestion des entreprises, ce qui facilite la mise en œuvre de changements significatifs.

Par exemple, chez Ørsted, le travail à temps partiel est quasiment inexistant. Ce concept n'est tout simplement pas nécessaire car les employé-e-s sont libres de gérer leur emploi du temps comme bon leur semble. Si quelqu'un souhaite partir en milieu de journée pour un rendez-vous personnel et reprendre le travail plus tard depuis chez lui, cela est tout à fait possible. De plus, les réunions après 16 heures ne sont pas planifiées sans une demande spécifique, afin de protéger l'équilibre entre vie privée et professionnelle. Cette flexibilité et cette confiance sont profondément ancrées dans leur culture d'entreprise, ce qui les a amenés à être surpris d'apprendre que ces pratiques ne sont pas courantes en Suisse.


Manque de talents, la femme est la solution :


L'une des principales préoccupations d'Ørsted est la pénurie de talents, et la direction a clairement énoncé son objectif concernant la représentation des femmes au sein de l'entreprise. En 2021, le taux de femmes dans l'entreprise était inférieur à 20 %, mais leur objectif est d'atteindre 40 % à tous les niveaux (direction, cadres intermédiaires et employés) d'ici 2030.


Ce projet ambitieux est mis en œuvre selon une approche que l’on peut qualifier de SMART :

Spécifique : Doubler le nombre de femmes dans l'entreprise.

Mesurable : Chaque étape est quantifiée.

Ambitieux : “We will ensure that diversity accelerates Ørsted's global growth through leaders,processes and employees” - Nous veillerons à ce que la diversité accélère la croissance mondiale d'Ørsted par le biais des dirigeants, des processus et des employés

Réaliste : Les premiers résultats montrent déjà une nette amélioration en un an. Si cette progression annuelle se maintient, l’objectif sera atteint avant la prochaine décennie.

Temporel : L'objectif est fixé pour 2030.


Que font-ils concrètement ?


Ørsted a mis en place plusieurs actions pour atteindre cet objectif :


1. Conseil d’administration : à ce jour 50% des membres du Conseil d’administration sont des femmes


2. Congé parental minimum mondial : afin d'offrir plus de flexibilité et de soutien à tous les parents employés par Ørsted, les mères ou aidants principaux bénéficient d'un minimum de 18 semaines de congé entièrement rémunéré, et les pères ou aidants secondaires de 12 semaines de congé entièrement rémunéré.


3. Programme de formation pour sensibiliser aux préjugés, intimidations, harcèlement et discrimination : Plus de 1 850 employés ont déjà participé à des formations en direct et plus de 600 ont suivi des formations en ligne dédiées à l'inclusion. La diversité fait désormais partie du programme d'intégration de chaque employé-e et en 2022 ils se sont concentrés sur le renforcement des compétences de l’équipe de direction et de la communauté des ressources humaines, qui sont des moteurs essentiels pour la poursuite des progrès.


4. Des décisions fondées sur des données : la collecte de données autres que le sexe est un défi en raison des restrictions au sein de l’UE. Ils s’efforcent pourtant de trouver le meilleur moyen d'améliorer les données afin de contribuer à créer des environnements plus inclusifs.


5. Programme de parrainage pour les femmes : il s’agit de renforcer les possibilités d'apprentissage et le mentorat offerts aux femmes afin de mettre en valeur leurs compétences dès qu’une opportunité se présente, favorisant ainsi leur promotion.


6. Audit de plusieurs processus : Ils procèdent à un audit des rémunérations dans le cadre du processus de révision des salaires et organisent également des analyses à l’échelle mondiale La dernière audit a eu lieu en 2021. La vérification de divers processus vise à créer un environnement de travail plus juste et plus équitable. Sur la base des commentaires des employé-e-s, ils ont revu et amélioré leur politique et processus en matière d'intimidation, de discrimination et de harcèlement à l'échelle mondiale.


7. Ouverture dans le Recrutement : Ørsted accueille des talents venant d'autres secteurs professionnels pour occuper des postes techniques, ce qui enrichit l'entreprise de nouvelles idées et de perspectives différentes.


8. Réseau « Women in Ørsted » : présent déjà dans 4 des régions où Ørsted est implanté (Danemark, Angleterre, Etats-Unis et Taiwan).


9. Salle de soin pour bébé dans les locaux de Gentofte (Danemark) et produits pour les menstruations dans tous les toilettes à l’échelle mondiale.


10. Sensibilisation à la Science : Orsted fait partie de l'alliance technologique du Danemark « Engineer the future for everyone » . Ils interviennent dans les écoles pour encourager les jeunes femmes à s'intéresser aux domaines scientifiques, soulignant ainsi leur rôle crucial dans l'évolution de la société.


Le modèle d'Ørsted, axé sur la diversité, la flexibilité et l'ambition, pourrait servir d'inspiration pour les entreprises suisses qui cherchent à relever les défis de la transition écologique et de la pénurie de talents, tout en promouvant activement la représentativité des femmes à tous les niveaux dans les entreprises.


Un immense merci à eux pour cette matinée si inspirante !




103 vues0 commentaire

Comments


bottom of page