© COPYRIGHT 2019 SYLVIE VILLA   |   sylvie.villa@lyva.ch   |   Design 100pourcent

  • icon-facebook
  • logo-linkedin
Tu es un événement. Tu es un être humain. Tu es un processus. Et tu es à tout moment donné,
le produit de ton processus. Tu es le créateur et le créé. NEALE DONALD WALSCH
SYLVIE VILLA

Sa faculté d’adaptation s’est développée depuis l’enfance. Un parcours qui l’a trimbalée de famille d’accueil en famille d’accueil, l’obligeant à changer souvent de ville, voire de pays. C’est à cette période également que son détachement vis-à-vis des choses matérielles a pris racine. Une valise garnie de quelques vêtements était alors son seul bagage.

 

Après quelques années dans l’industrie où elle est en charge du développement, de la production et de l’installation de systèmes d’éclairage de secours, elle rejoint la HES-SO. Elle occupe successivement les postes de professeure, de cheffe de département, et de responsable du domaine Ingénierie et Architecture chapeautant les six écoles d’ingénieur-e-s de Suisse romande.« Nous, ingénieur-e-s, faisons un métier extraordinaire. Nous apportons des solutions à des problèmes de société en réalisant des produits et des services. Pour moi, tout-e ingénieur-e doit se poser des questions quant à l’impact de son activité sur la société » précise-t-elle.

 

Reconnaissant que nous sommes aujourd’hui engagés dans des échanges à l’échelle mondiale et ce, de manière irréversible, elle ajoute « Mais lorsqu’un produit part de Chine et passe par l’Angleterre et la Hollande avant d’arriver chez nous, qu’on nous annonce que c’est pour minimiser les coûts, je me demande jusqu’à quand nous pourrons continuer à agir ainsi ».

 

Dans ses cours, elle développe le sens critique de ses étudiants et étudiantes et place l’écologie au centre de ses préoccupations.

Elle conduit avec succès des ruptures académiques profondes, tant au niveau bachelor qu’au niveau master. Orientée résultats et haute performance, elle sait transformer la vision en action grâce à son enthousiasme et à son sens de la mobilisation. Durant ces 15 dernières années elle a créé des événements et programmes pour encourager les jeunes femmes à s'engager dans des formations et professions techniques et scientifiques. Grâce à l’année préparatoire par exemple, plus de 150 jeunes femmes sont déjà devenues ingénieures. Elle a aussi guidé des groupes de futures ingénieures dans des visites d’entreprises, offrant aux participantes l’opportunité de prendre du recul sur leur métier, leur place de femme dans une équipe technique et dans la société. Elle a su se faire accueillir par les CEO des entreprises visitées, et même par Madame la Conseillère Fédérale Doris Leuthard lors d’un voyage en Chine.

Elle a également servi la communauté en qualité de Conseillère communale, de Députée au Grand Conseil du Canton de Vaud, et comme membre de plusieurs conseils d’administration, comité d’associations et groupes d'experts au niveau national, jusqu’à son départ pour Berlin.

 

Ce que Sylvie Villa prône aux futur-e-s ingénieur-e-s, ce qu’elle préconise dans le domaine politique, elle le vit d’abord au quotidien, même si le discours sur la décroissance est encore difficile à tenir. Pour elle, il s’agit de partager équitablement, et à l’échelle mondiale, tout ce qui peut être produit, sans oublier de respecter l’intégrité de la biosphère.

Idéaliste Sylvie Villa ? Peut-être. Mais ce qui est sûr, c’est que pour elle, ce ne sont pas les biens matériels qui font le bonheur. En 2012, elle quitte son poste à la HES-SO et la Suisse. Elle s'installe à Berlin pour un temps durant lequel elle pratique des activités de consulting.

De retour en Suisse romande, elle reprend des engagements politiques comme Présidente du groupe Femmes PDC du Canton de Vaud et municipale de la commune de Mauborget. Son parti la présente comme candidate au Conseil d'Etat vaudois en 2017.

 

Elle fonde LYVA à l’automne 2015.

 

En 2016, elle se lance avec sa fille aînée dans une aventure familiale, la création d’un café-restaurant qu’elle administre.

Elle ne lâche pas pour autant la technique et prend la direction R&D de Wire Art Switzerland, start-up née en 2017 dont elle est co-fondatrice.

 

Sylvie Villa aime transmettre ses expériences et connaissances. Elle enseigne à des ingénieur-e-s qui préparent leur master (Master of Science in Engineering), un module de gestion des processus complexes et un module d’entrepreneuriat et de gestion d’entreprise.